En novembre dernier, les Montréalaises et Montréalais ont élu Valérie Plante en tant que première Mairesse dans l’histoire de la ville de Montréal.

Revenons sur sa performance ainsi que celle de son adversaire, le Maire sortant Denis Coderre, lors du débat qui s’est tenu en français.

Les deux candidats se sont montrés courtois voire légèrement timides pendant le premier quart d’heure.

Assez étonnamment, Valérie Plante et Denis Coderre semblaient plus à l’aise sur les sujets qui animaient le débat que leurs discours d’ouverture et de clôture. Les yeux rivés sur leurs fiches, le regard n’était pas au rendez-vous, les fondamentaux de la communication ne semblaient pas être réellement maîtrisés, ce qui a réduit l’impact et l’efficacité de leurs messages lors de leur première prise de parole. En revanche, nous pouvons les féliciter pour leur gestuelle, regard, sourire, silence, intonation et rythme de la voix qui ont mis en valeur leurs arguments pendant le débat, tel un coup de stabilo sur un papier blanc.

L’échange s’est musclé avec quelques attaques dialectiques, quelques interruptions des deux côtés et Valérie Plante a su dénoncer son adversaire lorsqu’il tentait de botter en touche.

Autre caractéristique Outre Atlantique, le plan de coupe n’était pas de rigueur lors de ce débat. Il nous a donc été difficile de repérer d’éventuels contrepoints.

Bref, aucun des deux candidats ne s’est laissé marcher sur les pieds malgré la courtoisie et le respect qui étaient de rigueur !

 

Lien vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=e5nWIJpCHnU

Laissez un commentaire