Après le fameux « Je pense donc je suis » (Cogito, ergo sum), place à l’ère « Je pitch, donc je suis », si précieuse à Guy Kawasaki (Chief Evangelist d’Apple, puis de Canva et auteur de nombreux ouvrages à succès).

Nous aurions tellement à apprendre de ses enseignements, en l’occurrence pour embarquer notre public avec un pitch percutant. Comme le dit si bien John Strelecky, auteur du livre The Why Cafe, «Être passionné ne suffit pas, il faut être passionnant ».

Pitcher pour séduire. C’est un exercice incontournable qui nous concerne tous au quotidien. Que ce soit pour convaincre un investisseur, un partenaire, une nouvelle recrue de nous rejoindre dans l’aventure, ou pour impacter lors d’une vente. Imaginez que vous cherchiez à rencontrer une personne depuis des mois, silence radio voire refus, mais vous êtes persévérant ! (Bravo, belle qualité !). Et enfin, un jour de chance, vous vous retrouvez dans un ascenseur avec LA personne (le célèbre elevator pitch)… Pas dans l’ascenseur d’un gratte-ciel de New York, Dubaï, Taipei ou Shangaï, mais dans celui qui vous mènera en moins d’une minute ou deux à l’étage souhaité. Après avoir éclairci discrètement votre voix et pris votre courage à deux mains, il ne vous reste que quelques secondes pour tenter le tout pour le tout. OK, mais ce n’est pas tout. Qu’allez-vous lui dire ? Qu’allez-vous faire pour être efficace et impacter ?

Voici quelques conseils pour maîtriser l’art du pitch :

  • Racontez une belle histoire (storytelling) !
  • Créez un mantra en 3-4 mots tout au plus ;
  • Répétez, pratiquez, répétez, pratiquez, bref entraînez-vous !
  • Régalez-vous !

Ensuite, lors d’un grand oral, lorsque l’occasion s’y prête, pensez à appliquer la formule de Guy Kawasaki pour gagner en efficacité et faire en sorte que votre public soit capable de mémoriser et cascader vos messages :

 

Les paramètres peuvent bien-sûr varier fonction du contexte, interlocuteurs, enjeux, etc.

Cette année, Nelta a eu en l’occurrence le plaisir d’accompagner des talents du groupe Allianz qui devaient pitcher devant un jury de renom et les speakers du TEDx ESSEC Business School dont nous vous parlerons dans l’article suivant.

L’équipe Nelta

 

Laissez un commentaire